Le Harcèlement c’est pas comme à la télé

On a tendance à penser que le harcèlement c’est comme on voit à la télé: où on te mets la tête dans les WC, on te fait tomber ton déjeuner, on te pousse en cours etc. Je ne dis pas que ce qui est montré dans les films n’existe pas je pense que c’est simplement la caricature ou une description extreme du harcèlement. Quoi que, je ne pense pas qu’il ait un harcèlement plus extrême qu’un autre. Tous sont dangereux et peuvent avoir des conséquences graves.

Le harcèlement n’est pas que physique il peut aussi être exclusivement psychologique. J’avais déjà été confronté aux harcèlement scolaire au collège, des filles de ma classe plus âgées de 3 à 5 ans pour certaines se moquaient en permanence de moi, mais quand je dis en permanence c’est tout les jours elles rigolaient parce que selon elles j’étais pas assez apprêtée, mon uniforme n’était pas assez repassé, mes chaussures n’étaient pas assez tendances. Elles m’avaient même donné un petit surnom, qu’elles sortaient lors de mes brillantes interventions « oui j’ETAIS l’élève brillante assise au premier rang que les professeurs adorent et prennent pour exemple ah ah ce temps est REVOLU » . Avec du recul je me dis c’est fou comme elles m’ont fait sentir dégueulasse pourtant à ce que je me souviennes je me lavais chaque jour avant de venir en cours je ne sentais pas mauvais, j’étais juste une enfant j’avais même pas encore mes règles j’étais même pas consciente de ce que c’était d’être une fille, j’étais innocente je jouais comme une enfant pourquoi me forcer à grandir ou à vouloir me maquiller trop tôt? L’année qui a suivie, c’était devenu obsessionnel je lavais et repassais ma tenue chaque jour, mes chaussures devaient toujours être propre j’ai commencé à appliquer les codes de la « féminité ». Jusqu’en Terminale j’ai plus jamais été négligée mais bon.. Ces filles avec le temps elles ont surement oublié moi non même si j’ai eu mes revenges sur la vie.

Apres cette expérience j’étais loin de m’imaginer que je vivrais encore du harcèlement et encore moins à la vingtaine passée. C’est assez difficile de relater les faits parce que j’ai enfui tout cela dans mon inconscient je me souviens juste que cette histoire est l’un des points de départ de mon anxiété.

J’entretenais une relation avec un garçon de ma classe en école de commerce. Rien de bien sérieux mais quand même avec un respect mutuel. Plus le temps passait on commençait à développer de l’attachement. De son coté il voulait qu’on officialise de plus en plus (comme toute espionne 2.0 je suis allée stalker son background sur Facebook et je me suis rendu compte qu’il avait déjà une amoureuse dans son pays). Cela ne m’a pas fait de peine parce que comme je disais ce n’était que de l’attachement mais j’ai été conforté de ne, en effet pas officialiser avec lui. Les mois qui ont suivi j’ai rencontré quelqu’un et je lui ai dit que « papa le jeu est terminé ». Il m’a dit ok et après ce jour il ne m’a plus jamais adressé la parole.

Je ne sais pas si tu connais l’effet mouton? Pour moi l’effet mouton c’est quand tu as eu des soucis avec une seule personne et que sans raison valable tout le reste de la bande se detourne de toi progressivement, tu restes ainsi le vilain canard solitaire. J’ai vu des gens que je considérais comme des amis, des gens que j’ai reçu chez moi ne plus me parler du jour au lendemain. Je ne sais pas si tu vois ce que ça fait quand tu organises une soirée tu fais à manger et personne ne vient. Je me suis pris des rumeurs d’homosexualité de michtonerie pleins d’histoires invraisemblables.

Quand je rentrais dans une salle ça se mettait subitement à rigoler ou à arrêter de parler. À la moindre de mes interventions ils se mettaient à murmurer et à rigoler de moi frontalement. Plus les mois passaient je remarquais que les choses s’engrenaient, des filles avec qui j’avais jamais discuté me dévisageaient sans raison valable. Parfois j’entendais des histoires assez intimes que je lui avais confié par d’autres personne. cela a duré près d’un an et demi. J’ai dû changer de filière tellement ça me pesait.

Le harcèlement c’est aussi un ensemble de gestes, de mots qui peuvent paraitre anodins à première vue mais qui répétés par de multiples personnes (déjà qu’on était des promos de 20) vise à te déstabiliser te rendre mal. Je ne sais pas si c’était fait exprès s’ils se sont concertés pour me faire vivre l’enfer ça je m’en fiche. Je veux pas les justifier ou analyser leur comportement mais juste décrire ce que j’ai ressenti. Avoir la boule au ventre en allant en cours. Ne plus oser intervenir par crainte d’avoir encore une remarque. Diminuer l’intonation de sa voix lors de mes prises de paroles, ne plus rien poster sur instagram par peur que X Y interprète encore ma vie, simplement m’éteindre…

Je me suis éteins en effet, en cours je ne parlais plus., j’avais plus personne. Pendant un moment, je me suis remise en question concernant mon comportement en amitié. Je me suis dis si j’en fait moins ils reviendront surement, surement mon comportement les fait de l’ombre. Je me suis fait discrète ils ne sont pas revenus pour autant. Aujourd’hui j’ai assez de recul pour me dire quitte à être seule autant être seule et heureuse. Je n’ai qu’une vie et les gens te jugeront quoi que tu fasses s’ils le veulent. Tu n’es pas responsable des complexes des uns et des autres chacun se gère comme il peut. Partage ce que tu veux partager, rigole de ce que tu veux rigoler. Ne te prives pour personne avoir des amis n’est pas une fin en soi mais être heureuse oui.

Je suis contente de partager une partie de moi ici avec toi. Je suis encore plus contente quand certains parmi vous m’écrivent en privé ou laissent un comentaire. Si tu as vécu une situation similaire sache que t’es pas la seule. N’hésite pas à t’abonner c’est gratuit!!! je suis joignable aussi en message privé sur mon instagram.

5 commentaires sur “Le Harcèlement c’est pas comme à la télé

  1. Je vous remercie. Je me retrouve un peu dedans avec les gens de ma classe que je ne connais ni d’Adam ni d’Eve. Ne pas prêter attention je pense est la meilleure chose à faire. Un gros je m’en fous quoi!!! Se recentrer sur soi aussi. Merci encore pour le partage

    Aimé par 1 personne

  2. J’espère qu’avec des témoignages comme les tiens il y aura un jour une prise de conscience collective et que, à terme, ça n’existera plus. J’en ai été victime également à deux reprises dans ma vie, ça a complètement bousillée mon adolescence car j’avais également des problèmes familiaux. En tout cas comme tu l’as conclu, mieux vaut être heureuse et solo. Kiffer la vie de n’importe quelle manière c’est le plus important ! 😄

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.