Joyeux Noel

J’ai jamais appréhendé la période de fête comme cette année. Les années auparavant c’était plutôt de la révolte qui m’animait à cette période en imaginant toutes les astuces et techniques dont je vais devoir user pour qu’on me laisse aller fêter avec mes amies au lieu de l’ennuyeuse fête à la maison après la messe du réveillon. tu vois cette fête dont je veux parler où tes petits cousins de 5ans sont au sommet de leur joie et que toi tu as juste envie de les étrangler parce que tu sens que tu vas bien te faire chier avec le menu poulet braisé riz rouge et bûche de noel, en enviant les snap de tes potes en soirée.

Cette année c’est différent dans un premier temps j’appréhendais les retrouvailles de fin d’année où devrais-je dire, retrouvailles annuelles vu que ce sont les seules avec certains membres. Ce moment qui laisse place aux débats qui fâchent, à cette confrontation des réussites, des opinions politiques et des mœurs. Je trouve que bien souvent ça n’a rien de saint si ce n’est vouloir juste dire « eh regarde à quel point de ma vie est mieux que la tienne».

Puis on oublie que la personne que l’on appréhende de voir n’est pas éternelle que du jour au lendemain elle peut ne plus faire partie de ce monde et on prend conscience que personne n’est éternel qu’on devrait chérir nos proches. Leur dire simplement je t’aime c’est pourquoi ce que tu m’as fait me fais encore de la peine sinon ça me laisserait indifférent. On pense que c’est abstrait que cela n’arrive qu’aux autres et la seconde d’après on oublie tout ce moment d’émoi.

C’est mon premier noel seule, peut être le tien aussi ou surement un de plus à ta longue liste loin des tiens, famille amis. L’atmosphère est solitairement pesante pour ma part. Je me suis fait une petite playlist des chansons de Noël, en imaginant le noel de mes rêves: champagne, cadeaux, dinde… Mais Noël c’est pas que des familles qui trinquent autour du foie gras, c’est aussi des sans-abris dans le froid, des bénévoles dans des églises, des pompiers qui travaillent, des infirmiers qui sont de garde, des familles dans les hôpitaux, des étudiants loin de leur pays.

Une pensée à toute les personnes qui n’ont pas le noël qu’il aimerait. D’où tu te trouve, Joyeux Noël!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.